Mardi gras et Carnaval

Mardi gras et Carnaval

Entre farine, oeufs, déguisements et carnavals, on oublie facilement que le Mardi gras est, à l’origine, une fête chrétienne qui marque le début du carême. Elle est l’ouverture vers Pâques, qui est la plus importante période liturgique pour les croyants. La date caractérisant cette période n’est donc pas fixe et se calcule en fonction des fêtes pascales (le plus souvent en mars ou avril). Cette année, la date du Mardi gras sera le Mardi 5 mars 2019.

D’où vient le terme « Mardi gras » ?

Actuellement, cette fête est célébrée par le plus grand nombre par des déguisements, des carnavals, des chars décorés et des fêtes foraines dans les villages. Les véritables origines de cette fête, à la fois païennes et religieuses, ont le plus souvent été oubliées.

Historiquement parlant, le Mardi gras est une fête marquant la fin de la saison hivernale et les Calendes du mois de mars. Il faut préciser que dans l’antiquité romaine, le calendrier commençait en mois de mars pour que l’année puisse correspondre avec la renaissance de la nature.

Que signifie alors le Mardi gras pour les chrétiens ?

Le Mardi gras est l’ouverture d’une période de fête pendant laquelle tristesse et gaieté vont se succéder. Ceci jusqu’à Pâques qui symbolise parfaitement la joie et l’espérance de la résurrection de Jésus-Christ.

Avant Pâques, les chrétiens (catholiques et luthériens surtout) pratiquent un carême en guise de préparation pour les fêtes pascales avec un jeûne de 40 jours. Ce moment d’austérité permet de se souvenir de l’abstinence et du retrait de Jésus dans le désert et de se purifier. Ce carême débute par le mercredi des Cendres, qui est signe de pénitence.

Mais juste avant cette période – plus austère – les chrétiens fêtent la journée du Mardi gras, synonyme de joie et d’abondance. L’appellation « gras » provient des aliments consommés ce jour là, parce qu’ils sont souvent riches en beurre, viande, œufs, etc. Toutes les festivités sont permises pendant le Mardi gras, que ce soit pour les excès de nourritures ou la tenue vestimentaire.

Les traditions festives du Mardi Gras

Carnaval de Dunkerque - Mardi gras

Le carnaval et les déguisements

Pour certaines régions, se déguiser est une véritable tradition qui s’étend sur sept jours gras (ou plus encore). Lorsque le carnaval possède encore une place importante, les enfants se déguisent et vont défiler dans les rues. Tous les thèmes sont permis pour que chacun des enfants exprime son personnage préféré à travers des accoutrements.

Une tradition de cavalcade ou défilé de chars décorés et fleuris est parfois visible dans les villages. Ces manifestations sont souvent accompagnées des traditionnels manèges de la fête foraine. Souvent, la fête s’étend alors sur les deux Dimanches encadrant le Mardi gras.

Certaines villes ont même des carnavals très connus, qui rassemblent des milliers de personnes. Ce sont de fortes périodes touristiques pour ces villes. Nous citerons le carnaval de Venise (16 février au 5 mars 2019) , le carnaval de Nice (16 février au 2 mars 2019) ou plus exotique encore le carnaval de Rio de Janeiro (1 au 9 mars 2019), sans oublier Paris, Bordeaux Deux Rives ou Dunkerque.

La farine et les oeufs – crêpes et beignets

Au cours de ces journées, les français dégustent des crêpes et des beignets. Ce principe est né de la nécessité d’épuiser totalement la réserve de beurre et d’œuf. Ceux-ci étaient proscris pendant le jeûne du carême.

Par conséquent, toutes sortes de recettes de crêpe ou de beignets sont confectionnées. Qu’il s’agisse de crêpes fines avec un goût sucré ou salé ou des galettes plus épaisses. D’autres pâtisseries comme les gaufres, les beignets ou les merveilles sont aussi largement consommées à l’occasion du Mardi gras.

D’autres, plus jeunes, profitent de la période de Mardi gras pour « épuiser » les oeufs et les farines au cours de batailles épiques devant les lycées ou dans les centre villes. Chaque année, des débordements, blessures ou des dégradations urbaines sont malheureusement constatés.

Quelle différence entre Mardi Gras et la Chandeleur ?

Les crêpes sont, je pense, l’une des raisons pour lesquelles on confond souvent la chandeleur et Mardi gras. D’autre part, l’attrait commercial des fêtes de carnaval a poussé de nombreuses villes à avancer la date des premières festivités, parfois même jusqu’à la mi février. Alors même que la chandeleur se fête le 2 février, introduisant encore plus de confusion par la proximité des dates !

Pourtant la première fête clôt le cycle de Noel (40 jours après Noël) tandis que Mardi gras ouvre celle de Pâques. La signification religieuse des deux journées est donc très différente et leurs dates normalement éloignées de près d’un mois !

Quels souvenirs avez vous des fêtes de Mardi gras ? Regrettez vous l’aspect commercial et touristique que revêt désormais cette fête en France ? Pensez vous qu’elle ait encore sa place dans le calendrier liturgique ? Les batailles d’oeufs et de farine font-elles parti du folklore ? Vos avis sont les bienvenus.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *