HISTOIRES DE CULTES

Les religions vues d'ici-bas

Le Bahaisme en cinq questions

| 0 comments

C’est la douzième plus grande religion au monde. Pourtant, rares sont les Français qui connaissent l’existence du Bahaisme. Ni une secte, ni véritablement un syncrétisme, encore moins une religion structurée ou organisée, le but de la foi Baha’i est simplement d’unir tous les peuples, toutes les races et toutes les religions :

Unité de Dieu, unité des religions, unité des hommes.

Quels sont les piliers philosophiques du baha’isme ?

Le baha’isme, religion monothéiste fondée en Perse par Baha’u’llah en 1863, se fonde ainsi sur cette triple unité. Pour se rapprocher de cette notion, les bahais tendent vers une ouverture aux autres cultes, à travers le dialogue interreligieux mais surtout en accueillant des fidèles de tous horizons dans leurs lieux de culte. Ainsi il n’existe pas de rituels ou de clergé dans le baha’isme mais des offices ouverts à tous sont régulièrement organisés. Des extraits de livres sacrés de différentes religions y sont lus : la Torah, le Coran, la Bible, le Bhagavad Gita, le Kitab-i Aqdas (livre rédigé en 1873 par Baha’u’llah).

Les baha’is croient en un Dieu unique, éternel, intemporel et qui n’a ni commencement, ni fin. Il est le créateur de l’univers et de tout ce qu’il contient. Moïse, Boudha, Krishna, Jésus et Mohammad (les plus grands prophètes des principales religions mondiales) ne seraient que les anciens messagers de Dieu. Ainsi chaque religion, à chaque époque, a eu un messager adapté à sa population. Bahá’u’lláh est donc le dernier messager de dieu au monde.

Attraction touristique ou lieu de culte ?

Huit grands centres religieux baha’istes existent dans le monde, le dernier construit est celui de Santiago au Chili terminé en Octobre 2016. Le précédent situé à New Delhi, nommé « lotus temple »  est rapidement devenu un des lieux les plus visités de la capitale indienne. En accueillant environ 5 millions de personnes par an, il concurrence presque le Taj Mahal, situé dans la ville d’Agra, qui a reçoit lui 5,3 millions de touristes par an.

Ce lotus de pierre, construit dans le sud de la ville en 1986 est constitué de vingt-sept pétales de marbre blanc entourés de neufs bassins d’eau. Il représente la manifestation de Dieu selon Fariborz Sahba, l’architecte irano-canadien de cet extraordinaire lieu.

Quels sont les objectifs de la foi Bahai ?

Les textes affirment que « la Foi mondiale Bahaï ne tend en rien à infirmer les principes éternels des religions précédentes. Son but est d’élargir leurs bases, de reformuler leurs principes fondamentaux, et de restaurer la pureté primitive de leurs enseignements ». On retrouve donc parmi les principes fondateurs du bahaisme:

  • L’unité du genre humain…
  • L’abandon des préjugés injustifiables, de race, de classe, de croyance, de nation.
  • La recherche personnelle de la vérité : l’homme adulte doit apprendre à voir de ses propres yeux, réfléchir avec son propre intellect.
  • La religion et la science sont deux voies menant à la vérité. Elles doivent donc s’harmoniser pour permettre le plein épanouissement de l’homme et de la civilisation.
  • L’homme et la femme doivent avoir des droits égaux dans la vie.
  • L’éducation doit être universelle et développer en l’homme un esprit d’amour du genre humain.
  • Solution spirituelle aux problèmes économiques.
  • La paix sur la terre n’est pas une utopie mais une réalité à bâtir dès maintenant.

Quelle est la taille de ce mouvement au niveau international ?

Le baha’isme connait un développement international rapide depuis la  seconde guerre mondiale. La Communauté Internationale Bahá’íe a reçu en 1948 le statut d’ONG auprès de l’Organisation des Nations unies. Depuis on constate une accélération régulière du nombre de ses membres. Le nombre de fidèles est de varie de 5 à 7 millions selon les sources, dont plus de 50% serait en Asie. On trouve actuellement un grand nombre de bahais aux Etats‐Unis, en Allemagne, en Iran et en Amérique du Sud. En France, on compterait à peine 5 000 croyants (voir le site officiel baha’i en France).

Alors, religion ? secte ? Synchrétisme ? Qu’en pensez vous ?

Nous attendons vos avis sur cette 5e question. Toujours dans le respect absolu des convictions des uns des autres. Merci.

Author: Phil Arvis

Passionné de foi et de religion, je fais des études par correspondance dans une faculté de théologie pour mieux comprendre les divers courants de pensées et l'histoire des religions et des cultes (d'où le nom de ce blog d'ailleurs!). Je m'attache à décrire ce que je comprends de certaines d'entre elles et j'espère ainsi pouvoir instaurer un dialogue constructif entre les religions. N'hésitez pas à me contacter, je serai ravi d'échanger avec vous !

Leave a Reply

Required fields are marked *.