Archives de
Catégorie : Fêtes religieuses

Découvrez la signification des principales fêtes religieuses des grandes religions monothéistes. Pentecôte, Pessa’h; Aïd-el-Kebir … et bien d’autres fêtes musulmanes, chrétiennes et juives n’auront bientôt plus aucun secret pour vous.

Aïd el-Kebir / Aïd al-Adha : La fête du sacrifice, fête du mouton

Aïd el-Kebir / Aïd al-Adha : La fête du sacrifice, fête du mouton

Etalée sur trois jours, l’ Aïd el-Kebir est la plus « grande fête » religieuse musulmane qui marque la fin du pèlerinage annuel à La Mecque (le Hajj). Elle est aussi la commémoration de la soumission d’Ibrahim (Abraham) à Allah, qui n’a pas hésité à accepter de sacrifier son fils à la demande de son Dieu. Elle est aussi appelée Aïd el-Adha, signifiant la « fête du sacrifice » en arabe et ne doit pas être confondue avec l’ Aïd el Fitr, qui signe la rupture…

Lire la suite Lire la suite

Tou Bichvat : le nouvel an des arbres

Tou Bichvat : le nouvel an des arbres

Tou Bichvat, Rosh hashanah la’ilan, Hamicha assar bichvat… Autant de noms pour une seule fête religieuse juive : le nouvel an des arbres. Fêté le 15e jour du mois de Chevat dans le calendrier hébraïque, Hamicha assar bichvat marque la renaissance des arbres d’Israël à la sortie de l’hiver. Coutume ancienne, marquée par la culture agraire des premiers Juifs de la Torah, on y consomme les fruits de la terre d’Israël dans une ambiance familiale. Elle a lieu tous les…

Lire la suite Lire la suite

Pessah, la fête de Pâque juive

Pessah, la fête de Pâque juive

Pessah, une fête de Pâque tout en symboles La fête juive de Pâque est l’une des périodes centrales du calendrier religieux juif. Elle dure 8 jours du 15 au 22 du mois juif de Nissan (au milieu du premier mois du printemps). Cette fête trouve son origine dans le livre de l’Exode et commémore la sortie du peuple juif, conduit par Moïse, du pays d’esclavage : l’Égypte. Pessah (Pessa’h) symbolise donc la fin de l’asservissement, la liberté retrouvée, le renouveau et…

Lire la suite Lire la suite

Pourim, ou le « jour des sorts »

Pourim, ou le « jour des sorts »

La fête religieuse juive de Pourim célèbre la délivrance miraculeuse du peuple juif, sous la reine Esther. Esther était juive, mais pourtant le roi perse Assuérus l’avait choisi comme épouse. Le peuple juif, exilé à Babylone et sous domination, était alors menacé par le grand vizir Haman, qui avait planifié son extermination. Au péril de sa vie, Esther dénonce le complot et obtient le salut de son peuple. Cette fête d’institution rabbinique est célébrée chaque année le 14 adar, ce…

Lire la suite Lire la suite