Histoires de cultes

Les religions vues d'ici-bas

Aïd el-Fitr – la « petite fête » de fin du ramadan

| 0 Commentaires

Chez les musulmans, l’Aïd el-Fitr, ou fête de la rupture, est la fête qui marque la fin du mois de ramadan et annonce la rupture du jeûne. C’est la fête du pardon et de la paix qui survient 29 à 30 jours après le début du ramadan, dont la date est fixée lors de la nuit du doute. Le lendemain du dernier jour de ce mois sacré correspond au premier jour du mois de chawwal qui met fin à un mois de jeûne. C’est la deuxième plus grande fête musulmane après l’ Aïd el-Kebir, la fête du sacrifice.

Origine et date de l’ Aïd el-Fitr

La signification du mot proviendrait d’un terme arabe emprunté à l’araméen. Cette fête est également appelé l’Aïd al-Fitr ou encore l’Aïd es-Seghir qui signifie ″petite fête″ en opposition à la ″grande fête″ qu’est l’ Aïd al-Kebir. Son appellation change selon les pays : ″Lebaran ″en Indonésie, ″Ramazan Bayrami″ en Turquie ou ″Korité″ en Afrique de l’Ouest.

Contrairement au monde occidental qui utilise le calendrier solaire, les musulmans se réfèrent au calendrier lunaire, plus court d’environ 11 jours. C’est en fonction de la fin d’un mois lunaire, par l’observation nocturne du ciel, qu’est déterminée la date de l’Aïd el-Fitr. Basée sur l’apparition du fin croissant de la lune qui suit la nouvelle lune, son arrivée est confirmée par deux témoins musulmans qui l’ont observée. Sa date diffère en fonction de la position géographique où l’on se trouve ce qui explique les différences entre pays pour définir le début de cette fête. En France c’est une commission religieuse se tenant à la grande mosquée de Paris qui détermine le début du ramadan et de l’Aïd el-Fitr.

En 2018, le ramadan commence le 17 Mai, et l’ Aïd el Fitr devrait intervenir autour du 15 Juin 2018.

Aï el-Fitr - Fête de fin de Ramadan

Moment de célébration intense et de grande ferveur religieuse pour la communauté musulmane, les réjouissances peuvent durer deux à trois jours.

Cette fête musulmane, à la forte dimension spirituelle, débute très tôt le matin par la prière de l’Aïd, à la mosquée ou en plein air, avec d’autres fidèles. On psalmodie le texte coranique et un sermon est prononcé par l’imam.

Il convient également de respecter un certain nombre de rituels spécifiques pour remercier Dieu : prendre un bain rituel avant de se rendre à la prière, manger avant de sortir, échanger ses vœux et revêtir ses plus beaux vêtements. Les croyants doivent également s’acquitter de l’aumône, destinée aux plus démunis, surtout s’ils ne s’en étaient pas acquittés durant le jeûne. Après un mois d’abstinence, chaque fidèle se réjouit d’être parvenu à vaincre ses désirs et ses passions et manifeste sa reconnaissance envers Dieu.

Cette fête musulmane est aussi un jour de grande solidarité et de fraternité où les familles, les amis, tous les proches se réunissent. Après un long jeûne, on prépare ensemble la nourriture qui servira à fêter ce jour d’allégresse en élaborant un menu de fête qui fait la part belle aux pâtisseries et aux desserts. C’est une fête pleine de joie, de convivialité qui n’oublie pas les plus nécessiteux pour lesquels une part du repas est réservée. Les enfants sont particulièrement comblés durant ce jour et reçoivent des cadeaux, des nouveaux habits et des sucreries.

Auteur : Phil Arvis

Passionné de foi et de religion, je fais des études par correspondance dans une faculté de théologie pour mieux comprendre les divers courants de pensées et l'histoire des religions et des cultes (d'où le nom de ce blog d'ailleurs!). Je m'attache à décrire ce que je comprends de certaines d'entre elles et j'espère ainsi pouvoir instaurer un dialogue constructif entre les religions. N'hésitez pas à me contacter, je serai ravi d'échanger avec vous !

Laisser un commentaire

Champs Requis *.