Histoires de cultes

Les religions vues d'ici-bas

Hanouka, la fête juive des lumières

| 0 Commentaires

Hanouka est la fête juive de la Lumière, durant laquelle la famille se réunit et les enfants reçoivent des cadeaux. Elle est souvent associée à Noël car elle est célébrée en fin d’année par les Juifs du monde entier. Mais quel miracle commémore-t-elle, et quelles sont les coutumes pratiquées ? Découvrez la signification de cette fête religieuse du calendrier juif.

En 2018, Hanouka sera célébrée du 02 décembre au 10 décembre 2018. C’est une fête à souhaiter aux croyants simplement par un « joyeux hanouka! » ou « Hanukkah Sameah! » en hébreu.

Origine de Hanouka

Hanouka, parfois écrit Hanoukka ou Hanoucca, est la Fête des Lumières dans la tradition juive. Elle dure huit jours et débute la veille du 25 Kislev dans le calendrier hébraïque, ce qui correspond au mois de décembre dans le calendrier grégorien. Le nom « Hanoukka » provient d’un mot hébreu signifiant « inauguration ».

Hanouka, fête juive des lumières

D’après la tradition rabbinique, cette fête commémore un épisode ayant eu lieu au IIième siècle avant notre ère. À cette époque, la Judée était gouvernée par le roi Antiochos IV, de la dynastie des Séleucides, qui a interdit la pratique du culte juif. Refusant d’abandonner leur religion, les Juifs, menés par Judas Maccabée, se soulevèrent et remportèrent la victoire. Il purent alors reconquérir le temple de Jérusalem.

Cependant, lorsqu’ils voulurent allumer la Ménorah, le chandelier juif à sept branches, il ne trouvèrent qu’une quantité d’huile suffisante pour un jour. Miraculeusement, la lampe éclaira pendant huit jours, jusqu’à ce qu’une nouvelle provision d’huile put être préparée. Aujourd’hui, Hanouka est fêté en Israël et partout dans le monde, et symbolise la victoire de la lumière sur l’obscurité.

Coutumes et traditions de Hanouka

L’allumage des bougies

Pour célébrer le miracle de la fiole d’huile, on allume un chandelier à neuf branches appelé hanoukkia. La branche centrale est appelée shamash, et sert à allumer les huit autres. On commence par faire brûler une seule bougie le premier soir de Hanoukka, et on en ajoute une de plus chaque jour. Lors de la dernière nuit, le candélabre est ainsi totalement allumé.

La liturgie

Pour célébrer cette fête religieuse juive, des passages particuliers de la Torah sont lus chaque jour. De plus, la bénédiction Al HaNissim, qui comporte un court récit de la victoire des Maccabées, est ajoutée aux prières quotidiennes. On récite aussi la prière spéciale du Hallel pour louer Dieu et célébrer le miracle accompli. Enfin, des chants traditionnels associés à Hanouka sont entonnés.

Le jeu de la toupie

Il est de coutume de jouer avec une toupie à quatre faces appelée draydel (ou dreidel). Chaque face comporte une lettre hébraïque. La mise est généralement un petit pot de friandises, et les joueurs gagnent ou perdent selon la lettre que la toupie affiche en s’arrêtant.

Les pièces de monnaie

Traditionnellement, on offre des pièces de monnaie aux enfants, pour leur permettre de pratiquer la tsedaka, la charité. Aujourd’hui, les pièces de monnaie sont souvent remplacées par des pièces en chocolat, ou des petits cadeaux.

La nourriture

Comme Hanouka est lié au miracle de l’huile, il est de coutume de déguster des mets frits dans de l’huile d’olive. On trouve par exemple des latkes, des beignets de pomme de terre populaires en Europe, ou encore des soufganiyot, des pâtisseries à la confitures consommées en Israël.

 

Aux Etats-Unis, la fête de Hanouka est souvent proche de celle de Thanksgiving, et semble revêtir une grande importance dans le pays. Pourtant en France, elle semble beaucoup moins visible ? Savez vous pourquoi ?

Auteur : Phil Arvis

Passionné de foi et de religion, je fais des études par correspondance dans une faculté de théologie pour mieux comprendre les divers courants de pensées et l'histoire des religions et des cultes (d'où le nom de ce blog d'ailleurs!). Je m'attache à décrire ce que je comprends de certaines d'entre elles et j'espère ainsi pouvoir instaurer un dialogue constructif entre les religions. N'hésitez pas à me contacter, je serai ravi d'échanger avec vous !

Laisser un commentaire

Champs Requis *.