Histoires de cultes

Les religions vues d'ici-bas

2018-05-25
de Phil Arvis
0 Commentaires

Aïd el-Fitr – la « petite fête » de fin du ramadan

Chez les musulmans, l’Aïd el-Fitr, ou fête de la rupture, est la fête qui marque la fin du mois de ramadan et annonce la rupture du jeûne. C’est la fête du pardon et de la paix qui survient 29 à 30 jours après le début du ramadan, dont la date est fixée lors de la nuit du doute. Le lendemain du dernier jour de ce mois sacré correspond au premier jour du mois de chawwal qui met fin à un mois de jeûne. C’est la deuxième plus grande fête musulmane après l’ Aïd el-Kebir, la fête du sacrifice. Lire la suite →

2018-05-23
de Phil Arvis
0 Commentaires

Hanouka, la fête juive des lumières

Hanouka est la fête juive de la Lumière, durant laquelle la famille se réunit et les enfants reçoivent des cadeaux. Elle est souvent associée à Noël car elle est célébrée en fin d’année par les Juifs du monde entier. Mais quel miracle commémore-t-elle, et quelles sont les coutumes pratiquées ? Découvrez la signification de cette fête religieuse du calendrier juif.

En 2018, Hanouka sera célébrée du 02 décembre au 10 décembre 2018. C’est une fête à souhaiter aux croyants simplement par un « joyeux hanouka! » ou « Hanukkah Sameah! » en hébreu. Lire la suite →

2018-05-22
de Phil Arvis
2 commentaires

Roch Hachana, le nouvel an juif

L’origine de Roch Hachana

Roch hachana est une fête religieuse juive qui correspond au nouvel an juif. Ce terme signifie « tête de l’année » en hébreu; c’est la principale des 4 fêtes de nouvel an du calendrier juif! On s’y réfère pour le décompte des années. On y célèbre la création du monde, d’Adam et Eve dans le jardin d’Eden. Selon le calendrier hébraïque, elle a lieu les deux premiers jours du premier mois de l’année civile juive, appelé « Tichri ». Ce calendrier étant luni-solaire, chaque année ne compte pas le même nombre de jours; c’est pourquoi la date de la fête varie annuellement et se situe à la fin de l’été, début de l’automne.

C’est l’équivalent du 1er janvier pour le changement d’année; ces deux jours sont donc l’occasion pour les croyants de se souhaiter « shana tova », c’est-à-dire « bonne année ». En 2018, les dates fixées sont les lundi 10 et mardi 11 septembre 2018. Lire la suite →

2018-05-19
de Phil Arvis
0 Commentaires

Aïd el-Kebir / Aïd al-Adha : La fête du sacrifice, fête du mouton

Etalée sur trois jours, l’ Aïd el-Kebir est la plus « grande fête » religieuse musulmane qui marque la fin du pèlerinage annuel à La Mecque (le Hajj). Elle est aussi la commémoration de la soumission d’Ibrahim (Abraham) à Allah, qui n’a pas hésité à accepter de sacrifier son fils à la demande de son Dieu. Elle est aussi appelée Aïd el-Adha, signifiant la « fête du sacrifice » en arabe et ne doit pas être confondue avec l’ Aïd el Fitr, qui signe la rupture du jeune du ramadan. En 2018, la date fixée par la grande mosquée de Paris est le mardi 21 août 2018. Lire la suite →

2018-05-15
de Phil Arvis
0 Commentaires

Tou Bichvat : le nouvel an des arbres

Tou Bichvat, Rosh hashanah la’ilan, Hamicha assar bichvat… Autant de noms pour une seule fête religieuse juive : le nouvel an des arbres. Fêté le 15e jour du mois de Chevat dans le calendrier hébraïque, Hamicha assar bichvat marque la renaissance des arbres d’Israël à la sortie de l’hiver. Coutume ancienne, marquée par la culture agraire des premiers Juifs de la Torah, on y consomme les fruits de la terre d’Israël dans une ambiance familiale. Elle a lieu tous les ans entre mi-janvier et mi-février. Lire la suite →

2018-05-12
de Phil Arvis
0 Commentaires

Menus sans porc à la cantine : où en sommes-nous ?

Le débat a alimenté la campagne électorale des présidentielles de 2017 en France : les cantines municipales sont-elles tenues de proposer des menus de substitution ? Principalement visées, les pratiques alimentaires de la religion musulmane et juive interdisant la consommation de porc. Les partisans de la liberté religieuse, de la laïcité à l’école, des valeurs de la république et des droits fondamentaux de l’enfant, s’opposent désormais devant les tribunaux, malgré la décision du Conseil d’Etat en 2002, qui affirmait que l’absence de repas de substitution ne méconnaissait pas la liberté religieuse. Lire la suite →

2018-04-02
de Phil Arvis
0 Commentaires

Islam en prison : la radicalisation salafiste en milieu carcéral

Suite aux attentats terroristes perpétrés par d’anciens « petits » détenus comme Mehdi Nemmouche (2014), Mohamed Merah (2012) ou Khaled Kelkal (1995), l’attention du grand public et de l’administration pénitentiaire s’est portée sur la situation de la radicalisation salafiste dans les prisons françaises. Ces événements tragiques ont prouvé que la prison avait permis à des détenus de développer des théologies djihadistes (issues de l’islam) des plus dangereuses pour la société française. Lire la suite →

2018-03-17
de Phil Arvis
2 commentaires

Pessah, la fête de Pâque juive

Pessah, une fête de Pâque tout en symboles

La fête juive de Pâque est l’une des périodes centrales du calendrier religieux juif. Elle dure 8 jours du 15 au 22 du mois juif de Nissan (au milieu du premier mois du printemps). Cette fête trouve son origine dans le livre de l’Exode et commémore la sortie du peuple juif, conduit par Moïse, du pays d’esclavage : l’Égypte. Pessah (Pessa’h) symbolise donc la fin de l’asservissement, la liberté retrouvée, le renouveau et la renaissance du peuple juif. Lire la suite →

2018-02-28
de Phil Arvis
5 commentaires

Anglicanisme : Quelle différence avec les catholiques et protestants ?

L’origine de l’anglicanisme

La formation de l’ église anglicane (connue aussi sous le nom de Church of England) remonte à un imbroglio politique et religieux entre le roi Henri VIII d’Angleterre et le pape Clément VII de Rome au XVIe siècle. Ce dernier refusait d’annuler le mariage catholique du roi d’Angleterre avec Catherine d’Aragon qui ne lui avait pas porté de fils. Lorsque Thomas Cranmer, protestant, devient archevêque de Canterbury, Henri VIII profite de l’occasion pour se soustraire – lui et son pays – à l’autorité papale et devenir l’autorité suprême de l’église en Angleterre en 1531 et épouser sa favorite Anne Boleyn.

Le roi n’exerce cependant pas de réelle influence sur le plan religieux ou doctrinal. C’est à la mort du roi que Thomas Cranmer introduit des principes de la réforme dans l’église anglicane. Son ouvrage « livre de la prière commune » publié en 1549 modifie alors sensiblement les traditions cultuelles de l’église anglicane. C’est la période dite de la Réforme anglaise, aussi appelée schisme anglican. Lire la suite →